Navigation – Plan du site
Comptes rendus
Amériques

Guy Stresser-Péan, Le Soleil-Dieu et le Christ. La christianisation des Indiens du Mexique vue de la sierra de Puebla

Paris, L’Harmattan, 2005, 568 p., ill., fig., cartes [DVD encarté]
Pierre Becquelin
p. 241-242

Texte intégral

1L’ouvrage traite successivement de l’évangélisation des Indiens du Mexique central, des particularités de cette entreprise dans la sierra de Puebla, où coexistent diverses ethnies (Totonaque, Nahua et Otomi), et de la vie religieuse actuelle de ces populations. Ainsi que le révèle l’auteur, de nombreuses enquêtes le conduisirent à « traiter le grand thème général de la christianisation et de l’existence du syncrétisme pagano-chrétien dans la Sierra de Puebla ».

2L’étude de la religion actuelle constitue la majeure partie du livre et permet de présenter successivement les divers aspects des traditions : culte des montagnes, oratoires, utilisation de tambours sacrés, fêtes de tradition indigène (les plus nombreuses) et fêtes chrétiennes, accompagnées de nombreuses danses d’origines préhispanique ou coloniale. On remarquera en particulier la présentation et l’analyse des danses du « volador » ou des « voladores », au cours desquelles des danseurs attachés à des cordes volent en tournant autour d’un mat. Cette ancienne danse des aigles solaires, aujourd’hui dédiée au Christ-Soleil, est donc encore pratiquée de nos jours1. Sont étudiées également d’autres cérémonies sur appareil giratoire.

3En ce qui concerne la période de l’évangélisation, l’auteur a bien montré comment la sierra de Puebla, en raison du trop faible contrôle d’un clergé peu nombreux, vit se créer un catholicisme local, devenu très indigène. Création qui explique la rémanence d’anciennes traditions, et les conflits ultérieurs avec les représentants du clergé espagnol.

4Une partie importante de l’ouvrage présente les détenteurs du savoir indigène et des anciens savoirs, ceux qui connaissent le calen­drier rituel permettant entre autres de fixer la date des cérémonies. Ces guérisseurs-devins actuels sont très âgés et l’enquête prend souvent l’aspect d’une ethnographie de sauvetage, étant donné la crise contemporaine des traditions et leur rejet. Les chapitres consacrés aux survivances du calendrier mésoaméricain, aux croyances actuelles des Indiens de la sierra de Puebla en la formation et en la fin du monde, en la cosmologie, les âmes et les êtres surnaturels sont également du plus grand intérêt.

5On retrouve dans les activités observées des thèmes mésoaméricains présents dans les communautés les plus conservatrices, par exemple chez les Mayas du Chiapas et du Guatemala : entre autres le culte des forces naturelles, le rôle protecteur des montagnes sacrées, les offrandes de sang de volailles, la divination, le calendrier de 260 jours…

6On accordera un intérêt particulier à la très précise description de la fête annuelle du maïs dans la communauté totonaque de Tepetzintla, accompagnée d’un excellent film sur dvd qui nous rend très perceptible cette manifestation de l’ethos indigène.

7Un chapitre final résume les données sur le syncrétisme dans la religion des Indiens actuels de la sierra nord de Puebla, que l’on peut opposer au catholicisme strict des derniers Indiens Nahuas du Mexique central.

8L’ouvrage est abondamment illustré (photographies et dessins). La bibliographie est telle que l’on pouvait l’espérer de la part d’un érudit tel que l’auteur. La division des chapitres en paragraphes distincts, figurant dans la table des matières, rend la consultation de l’ouvrage très aisée.

9Il est hors de doute que ce livre, fruit de patientes enquêtes et témoignant de la capacité de l’auteur à susciter la confiance des derniers détenteurs de la tradition, demeurera un classique incontournable de l’ethnographie mésoaméricaine.

Haut de page

Notes

1 Voir à ce sujet Guy Stresser-Péan, « El Volador : datos históricos y simbolismo de la danza », Arqueologìa mexicana, 2005, 75 : 20-27.
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Pierre Becquelin, « Guy Stresser-Péan, Le Soleil-Dieu et le Christ. La christianisation des Indiens du Mexique vue de la sierra de Puebla », L’Homme, 183 | 2007, 241-242.

Référence électronique

Pierre Becquelin, « Guy Stresser-Péan, Le Soleil-Dieu et le Christ. La christianisation des Indiens du Mexique vue de la sierra de Puebla », L’Homme [En ligne], 183 | 2007, mis en ligne le 28 juin 2007, consulté le 19 novembre 2017. URL : http://lhomme.revues.org/9831

Haut de page

Droits d’auteur

© École des hautes études en sciences sociales

Haut de page
  • Revues.org