Navigation – Plan du site
ÉTUDES ET ESSAIS

Représentations de la société, statuts et temporalités à Arama (Nouvelle-Calédonie)

Denis Monnerie
p. 59-86

Résumés

À Arama, au nord de la Grande Terre, la société est conçue comme une Grande Maison, constituée de quatre hameaux nommés Maisons. Le système de l’aînesse et de la nomination du personnage suprême de cette Grande Maison fonde un idiome appliqué aux représentations de son organisation sociale et cérémonielle. Cet idiome, qui combine des principes binaires et ternaires met en oeuvre des principes temporels périodiques articulés sur des générations. Il établit des différences de statuts – entre les Maisons, leurs dignitaires et certains de leurs groupes de parenté – qui valorisent différentes formes d’antériorité dont je montre qu’elles sont relatives. Des propositions de Marshall Sahlins, James Fox et Louis Dumont sont confrontées à ce système qui présente la particularité de développer les représentations de cette société d’Océanie non pas à partir d’une réflexion sur le corps de son souverain, mais à travers la terminologie de l’aînesse et de la nomination de son personnage suprême.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Denis Monnerie, « Représentations de la société, statuts et temporalités à Arama (Nouvelle-Calédonie) », L’Homme, 157 | 2001, 59-86.

Référence électronique

Denis Monnerie, « Représentations de la société, statuts et temporalités à Arama (Nouvelle-Calédonie) », L’Homme [En ligne], 157 | janvier-mars 2001, mis en ligne le 23 mai 2007, consulté le 23 mars 2017. URL : http://lhomme.revues.org/96 ; DOI : 10.4000/lhomme.96

Haut de page

Auteur

Denis Monnerie

Érasme, EHESS, Paris.

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© École des hautes études en sciences sociales

Haut de page
  • Revues.org