Navigation – Plan du site
LIGNES DE VIE

Parler pour autrui

Sanjay Subrahmanyam
p. 87-98

Résumés

Cet article cherche à replacer dans son contexte l'émergence de la diaspora universitaire d'Asie du Sud de ces trois dernières décennies en sciences sociales, telle qu’elle a été observée à Delhi d’abord, puis à Paris. Il affirme que l’économie doit être considérée quelque peu différemment des autres sciences sociales au vu du postulat de « neutralité culturelle » de cette discipline. Cet article suggère également que les prétentions des universitaires de la diaspora de parler d'une voix qui fait autorité « de l'Asie du Sud » doivent être considérées avec prudence, et que leur proéminence pourrait bien faire écran à ceux travaillant depuis l’Asie du Sud.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Sanjay Subrahmanyam, « Parler pour autrui », L’Homme, 156 | 2000, 87-98.

Référence électronique

Sanjay Subrahmanyam, « Parler pour autrui », L’Homme [En ligne], 156 | octobre-décembre 2000, mis en ligne le 02 janvier 2000, consulté le 31 octobre 2014. URL : http://lhomme.revues.org/84

Haut de page

Auteur

Sanjay Subrahmanyam

EHESS, Centre d’études de l’Inde et de l’Asie du Sud, Paris.

Haut de page

Droits d’auteur

© École des hautes études en sciences sociales

Haut de page
  • Revues.org