Navigation – Plan du site
TOILES DE FOND

Les Subaltern Studies ou la critique postcoloniale de la modernité

Jacques Pouchepadass
p. 161-186

Résumés

La série indienne en cours de publication, depuis bientôt vingt ans, sous le titre Subaltern Studies incarne un courant intellectuel issu de l’histoire sociale radicale qui est devenu le point d’entrée principal des idées postmodernistes en Asie du Sud. La mise en cause du rationalisme des Lumières, des idéologies du progrès et de l’État-nation est ici relayée par des intellectuels du Sud, dont bon nombre travaillent d’ailleurs dans des universités nord-américaines, et se nourrit du discours critique de la postcolonialité. Son audience, à cet égard, commence à s’étendre à d’autres continents du monde anciennement colonisé.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Jacques Pouchepadass, « Les Subaltern Studies ou la critique postcoloniale de la modernité », L’Homme, 156 | 2000, 161-186.

Référence électronique

Jacques Pouchepadass, « Les Subaltern Studies ou la critique postcoloniale de la modernité », L’Homme [En ligne], 156 | octobre-décembre 2000, mis en ligne le 18 mai 2007, consulté le 28 juillet 2017. URL : http://lhomme.revues.org/75 ; DOI : 10.4000/lhomme.75

Haut de page

Auteur

Jacques Pouchepadass

CNRS-EHESS, Centre d’étude de l’Inde et de l’Asie du Sud, Paris.

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© École des hautes études en sciences sociales

Haut de page
  • Revues.org