Navigation – Plan du site
À PROPOS

Trame orientale et hybridité picturale

Dana Self
p. 227-232

Résumé

Le langage visuel des dessins et miniatures de Shahzia Sikander exprime le passage des frontières et les limites élargies qui constituent l’identité fluctuante de l’émigré. En traversant les frontières nationales, culturelles, sociales et individuelles, S. Sikander et tous les artistes qui, comme elle, ont quitté leur pays d’origine pour vivre à l’étranger – elle a quitté le Pakistan pour les États-Unis – articulent les identités changeantes qu’ils négocient. Grâce à la narration de leur « chez soi » et de leur déplacement, les artistes émigrés évoquent leurs cheminement physiques et psychologiques entre leur pays d’origine et leur nouveau pays. Le langage visuel de Shahzia Sikander se compose de miniatures indiennes et des imageries musulmanes et hindoues, les unes et les autres choisies pour exprimer les multiples expression de « soi » publiques et privées de l’immigré et l’hybridité de son expérience personnelle.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Dana Self, « Trame orientale et hybridité picturale », L’Homme, 156 | 2000, 227-232.

Référence électronique

Dana Self, « Trame orientale et hybridité picturale », L’Homme [En ligne], 156 | octobre-décembre 2000, mis en ligne le 18 mai 2007, consulté le 27 juillet 2017. URL : http://lhomme.revues.org/67 ; DOI : 10.4000/lhomme.67

Haut de page

Auteur

Dana Self

Kemper Museum of Contemporary Art, Kansas City, USA.

Haut de page

Droits d’auteur

© École des hautes études en sciences sociales

Haut de page
  • Revues.org