Navigation – Plan du site
LOGIQUES TERMINOLOGIQUES

Histoires de mutations

Les terminologies de parenté russe
Élisabeth Gessat-Anstett
p. 613-634

Résumés

L’état des lieux des lexiques russes de la consanguinité et de l’alliance se propose d’en revenir aux termes pour mieux comprendre les logiques d’un système de parenté mal connu. La nomenclature russe de la consanguinité, qui a connu des transformations lexicales profondes, suggère l’existence d’un système de filiation complexe fondé sur une bi-linéarité ou un parallélisme de la descendance. La complexité, l’ancienneté et la stabilité d’une nomenclature de l’alliance de type collatéral bifurqué incite, quant à elles, à poser l’hypothèse de l’existence en Russie d’un système d’échange matrimonial désormais disparu fondé sur le mariage préférentiel avec une cousine. L’exposé de ces histoires de mutations invite à avancer plus loin sur ces chemins terminologiques et anthropologiques qui, bien que relevant d’une ethnologie du proche, sont restés jusqu’à présent inexplorés.

Haut de page

Entrées d’index

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Élisabeth Gessat-Anstett, « Histoires de mutations », L’Homme, 154-155 | 2000, 613-634.

Référence électronique

Élisabeth Gessat-Anstett, « Histoires de mutations », L’Homme [En ligne], 154-155 | avril-septembre 2000, mis en ligne le 18 mai 2007, consulté le 28 mars 2017. URL : http://lhomme.revues.org/52 ; DOI : 10.4000/lhomme.52

Haut de page

Auteur

Élisabeth Gessat-Anstett

Paris.

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© École des hautes études en sciences sociales

Haut de page
  • Revues.org