Navigation – Plan du site
LA PARENTÉ... À QUOI ÇA SERT ?

Au nom du père et de la terre

Les Aborigènes aux prises avec le passé
Barbara Glowczewski
p. 409-430

Résumés

Les modèles de descendance et de transmission foncière proposés par Radcliffe-Brown et Elkin au début du xixe siècle représentent un enjeu politique dans le cadre des revendications territoriales contemporaines. L’exemple de la côte nord-ouest australienne, terre d’origine de groupes pratiquant traditionnellement des systèmes dits à quatre sections (Yawuru) ou seulement à patrimoitiés exogames (Ngarinyin) ou moitiés générationnelles endogames (Bardi), et terre d’accueil de groupes du désert pratiquant les moitiés générationnelles à quatre sections (Mardu) ou huit sous-sections (Mangala), permet d’aborder les questions éthiques et scientifiques que pose cette situation aux anthropologues.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Barbara Glowczewski, « Au nom du père et de la terre », L’Homme, 154-155 | 2000, 409-430.

Référence électronique

Barbara Glowczewski, « Au nom du père et de la terre », L’Homme [En ligne], 154-155 | avril-septembre 2000, mis en ligne le 18 mai 2007, consulté le 22 juin 2017. URL : http://lhomme.revues.org/40 ; DOI : 10.4000/lhomme.40

Haut de page

Auteur

Barbara Glowczewski

CNRS, Laboratoire d’anthropologie sociale, Paris.

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© École des hautes études en sciences sociales

Haut de page
  • Revues.org