Navigation – Plan du site
Contrôles et résistances

Peace Challenges and the Moral Weapons of Pacification in Rio de Janeiro

Courir pour la paix : les armes morales des politiques de pacification à Rio de Janeiro
Carly Machado
p. 115-147

Résumés

Les politiques de « pacification » à Rio de Janeiro, initialement promues par le secrétaire d’État à la sécurité publique en 2008, ont pour objectif proclamé de « se rapproprier les territoires » sous le contrôle des factions criminelles. Dans la pratique, cela signifie l’occupation militaire des favelas et le contrôle de leurs populations. L’objectif principal de cet article est d’analyser le projet de pacification à Rio de Janeiro et ses multiples effets lors des huit dernières années, au-delà des pratiques de sécurité publique menées par les forces de l’ordre brésiliennes, et de proposer une réflexion sur les processus symboliques, moraux et culturels qui contribuent significativement à la légitimation des actions de pacification. Basé sur des enquêtes de terrain, cette contribution examine deux événements ayant fait l’objet d’une mise en scène dans la favela Complexo do Alemão six mois après son occupation : la course « Peace Challenge » et un concert de gospel. Ces deux événements révèlent que l’arsenal de la pacification est aussi fait d’« armes » morales qui, par des discours et des pratiques culturelles et religieuses, contribuent à façonner l’existence et les idées des populations ciblées par ces interventions. Il ressort de cette étude qu’un élément clé des politiques de pacification à Rio de Janeiro est le potentiel dissociatif des pratiques d’État qui, tout en influençant les relations sociales et les alliances dans les favelas pendant des décennies, ont un impact sur les stratégies créatives mobilisées par les résidants pour obtenir protection et résistance. Alors qu’on pourrait en conclure que la présence de l’État constitue un régime de protection pour les résidants, une recherche approfondie sur le long terme montre que la « dissociation » est un but en soi qui ne fait qu’accroître la vulnérabilité des populations.

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2020.
Consulter cet article

Plan

Pacification and State Practices in Rio de Janeiro
The “Field” of Pacification as a Crossfire Experience
Peace Projects and Citizenship : Redesigning the “Pacified” City and the “Right to Come and Go”
Religion and Culture : Other Weapons of Pacification
Peace under Threat : Pacification and the Production of Conflicts
Final Considerations : Pacification as a Policy of Dissociation, not Only Occupation

Aperçu du texte

In November 2010, the Brazilian army occupied two of the largest clusters of favelas in Rio de Janeiro as a strategic act under the Rio de Janeiro State Government’s « pacification policy » a policy first implemented in 2008 within the scope of its public security program. Located side-by-side, separated by a small hill, and covering large swathes of territory, Vila Cruzeiro and Complexo do Alemão had for many years been depicted in the Rio public imagination as areas « dominated » by violent crime. Their alleged dangerousness has meant that at various moments in recent history they have been the target of large-scale police and military interventions. During preparations for the global sporting events planned for 2014 and 2016 in Rio de Janeiro, these territories were once again the site of state actions of control and repression.

According to official state government data, Complexo do Alemão is composed of fifty communities, with an estimated population of sixty to seventy thousan...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Carly Machado, « Peace Challenges and the Moral Weapons of Pacification in Rio de Janeiro », L’Homme, 219-220 | 2016, 115-147.

Référence électronique

Carly Machado, « Peace Challenges and the Moral Weapons of Pacification in Rio de Janeiro », L’Homme [En ligne], 219-220 | 2016, mis en ligne le 28 novembre 2018, consulté le 20 septembre 2017. URL : http://lhomme.revues.org/29067 ; DOI : 10.4000/lhomme.29067

Haut de page

Auteur

Carly Machado

Universidade federal rural do Rio de JaneiroDepartemento de cienciâs sociais, Rio de Janeiro (Brésil)

Haut de page

Droits d’auteur

© École des hautes études en sciences sociales

Haut de page
  • Revues.org