Skip to navigation – Site map
Luttes de pouvoir dans les marges urbaines

La guerre au quotidien

Notes ethnographiques sur le conflit urbain à São Paulo (Brésil)
The Ordinary War. Ethnographic Notes of Urban Conflict in São Paulo (Brazil)
Gabriel de Santis Feltran and David Yann Chaigne
p. 93-113

Abstracts

This article proposes an ethnography of contemporary urban conflict in Sao Paulo at different scales of analysis : from face-to-face interactions in the streets, I analyze an empirical situation of conflict that allows us to critic the terms of public debate on urban violence and public security in Brazil. Rather than analyse spectacular violence events that break the urban routine – the military police kill an average of two people per day in São Paulo –, this text describes the daily routines of the actors involved in state regulatory regimes and the « world of crime ». The focus is on conflicts and silent routine negotiations between state police and the policies of the First Command of the Capital (Pcc), the main faction of the country. I argue that the « pacification » of São Paulo during the 2000s – homicide rates fell by 62% in the state – was based on the action of the Pcc that routinely disseminates shared values of « peace among criminals » and « war on the system ». This « pacification » is therefore not based on reducing violent crime, but on the social, economic and political expansion of the « criminal world ».

Top of page

Excerpt

Cairn

Full-text article available to subscribers or on a "pay per view" basis. It will be available on this URL in January 2020.
Read it

Outline

En quête de renforts
En croisant les échelles

First lines

“São Paulo, place des Jasmins, un mardi après-midi. Trois enfants des rues attirent mon attention, notamment le plus petit d’entre eux, Pingo, qui ne doit pas avoir plus de sept ans ; les deux autres ont neuf et onze ans. Tous trois sont accompagnés de Bia, une jeune femme de vingt ans aux cheveux crépus attachés en arrière, vêtue d’un short en jean et d’un haut très court, en tongs, comme pour traîner à la maison. Les garçons, torse nu, en bermuda et en tongs, portent des casquettes. Leurs tee-shirts sont accrochés dans un arbuste, qui sert d’étendoir de fortune. Il fait chaud. Je les regarde, le plus grand me regarde également, je le salue d’un hochement de tête.
Autour, les gens marchent vite : une femme noire avec des lunettes de soleil, une autre, d’origine japonaise, savourant un sorbet aux fruits, une étudiante à l’épaule tatouée, un homme en costume gris parlant au téléphone. Et beaucoup d’autres, à pied et dans les voitures arrêtées au feu, ou encore à moto. Si l’on devait f...

Top of page

References

Bibliographical reference

Gabriel de Santis Feltran and David Yann Chaigne, « La guerre au quotidien », L’Homme, 219-220 | 2016, 93-113.

Electronic reference

Gabriel de Santis Feltran and David Yann Chaigne, « La guerre au quotidien », L’Homme [Online], 219-220 | 2016, Online since 28 November 2018, connection on 23 August 2017. URL : http://lhomme.revues.org/29049 ; DOI : 10.4000/lhomme.29049

Top of page

About the authors

Gabriel de Santis Feltran

Universidade federal de São Carlos (UFSCar)Departamento de sociologia, São Carlos (Brasil)

David Yann Chaigne

Top of page

Copyright

© École des hautes études en sciences sociales

Top of page
  • Revues.org