Skip to navigation – Site map
Introduction

Les pacifications dans la ville contemporaine

Ethnographies et anthropologie
Michel Agier and Martin Lamotte
p. 7-29

Excerpt

Cairn

Full-text article available to subscribers or on a "pay per view" basis. It will be available on this URL in January 2020.
Read it

Outline

Entre guerre et paix : du militaire au policier, de la colonie à la marge urbaine
Paix et sécurité : la pacification comme violence plurielle
Ethnographies et anthropologie des pacifications
L’ordre urbain est fait d’une multiplicité d’ordres
Un sujet est formé par les dispositifs de pacification
La pacification crée une altérité radicale qu’elle cherche à détruire
La pacification est un processus de conquête sans fin

First lines

Dans un court essai critique sur les mots du langage politique publié en 1946, l’écrivain George Orwell prend l’exemple du mot « pacification » comme l’un des euphémismes servant à « défendre l’indéfendable » : « Des villages sans défense subissent des bombardements aériens, leurs habitants sont chassés dans les campagnes, leur bétail est mitraillé, leurs huttes sont détruites par des bombes incendiaires : cela s’appelle la pacification » (1983 [1946] : 84). Plus qu’un simple instrument rhétorique des discours et écrits politiques visant à « nommer les choses sans évoquer les images mentales correspondantes », la ou les pacifications peuvent être abordées plus largement aujourd’hui en tant que logiques et stratégies politiques, qui incluent une dimension langagière mais la dépassent, car elles mobilisent aussi des institutions, des organisations sociales, des personnes et des moyens financiers jusqu’à former un dispositif de contrôle et de fabrication d’un ordre social. C’est ce don...

Top of page

References

Bibliographical reference

Michel Agier and Martin Lamotte, « Les pacifications dans la ville contemporaine », L’Homme, 219-220 | 2016, 7-29.

Electronic reference

Michel Agier and Martin Lamotte, « Les pacifications dans la ville contemporaine », L’Homme [Online], 219-220 | 2016, Online since 28 November 2018, connection on 20 October 2017. URL : http://lhomme.revues.org/29014 ; DOI : 10.4000/lhomme.29014

Top of page

About the authors

Michel Agier

École des hautes études en sciences sociales(Ehess)Institut interdisciplinaire d’anthropologie du contemporain, Paris

By this author

Martin Lamotte

École normale supérieure (Ens) – École des hautes études en sciences sociales (Ehess)Labex TransferS, Laboratoire d’anthropologie sociale, Paris

By this author

Top of page

Copyright

© École des hautes études en sciences sociales

Top of page
  • Revues.org