Navigation – Plan du site
À propos

L’anthropologie comme science sociale

Bruno Karsenti
p. 253-262

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2020.
Consulter cet article

Aperçu du texte

Dans ce livre, une voix singulière se fait entendre. Elle est celle d’un anthropologue, qui réfléchit sur sa discipline, sur le temps long qui va de l’anthropologie « de facture classique », ainsi qualifiée à plusieurs reprises, à une anthropologie plus contemporaine, et par conséquent non classique. Disons, pour être plus précis, que l’anthropologie contemporaine telle que Gérard Lenclud en brosse le portrait reste sur la lancée de l’anthropologie classique, mais procède néanmoins d’une transformation significative, qui prend elle-même plusieurs directions sans rompre pour cela l’unité de la discipline. On est donc en présence d’un livre sur l’anthropologie contemporaine restituée dans ses choix théoriques fondamentaux, où les différents déplacements par rapport aux présupposés de la discipline prise dans le moment de sa constitution forment ensemble un tableau qui reste cohérent. C’est cette cohérence qu’on s’efforcera ici de décrire, de façon à faire ressortir les questions épist...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Bruno Karsenti, « L’anthropologie comme science sociale », L’Homme, 218 | 2016, 253-262.

Référence électronique

Bruno Karsenti, « L’anthropologie comme science sociale », L’Homme [En ligne], 218 | 2016, mis en ligne le 19 mai 2018, consulté le 22 septembre 2017. URL : http://lhomme.revues.org/28993 ; DOI : 10.4000/lhomme.28993

Haut de page

Auteur

Bruno Karsenti

École des hautes études en sciences socialesLaboratoire interdisciplinaire d’études sur les réflexivités (Lier), Paris

Haut de page

Droits d’auteur

© École des hautes études en sciences sociales

Haut de page
  • Revues.org