Navigation – Plan du site
Débat

Jean-Pierre Vernant et l’analyse structurale

Le mythe hésiodique des races
Aurélien Gros
p. 219-238

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2020.
Consulter cet article

Plan

Les structures du mythe hésiodique des races
Hésiode bricolant un récit singulier
Analyse structurale et “pensée par cas” : le schème du bricolage
Anthropologie structurale et psychologie historique

Aperçu du texte

L’analyse structurale du mythe hésiodique des races est l’une des enquêtes les plus célèbres de Jean-Pierre Vernant. C’est cet article qui inaugure une rencontre entre la psychologie historique et l’anthropologie structurale dans la trajectoire intellectuelle de l’helléniste. Il a été publié en 1960 dans la Revue d’histoire des religions et sa réception a suscité plusieurs critiques, si bien que Jean-Pierre Vernant a consacré un second article au problème, dialoguant avec Victor Goldschmidt, dont le but affiché était de clarifier certains points pour répondre aux objections (Vernant 1966). Dans un troisième texte du dossier, Jean-Pierre Vernant (1985) revenait sur les apports de l’interprétation structurale en histoire de la pensée, considérant qu’un « interprète moderne » devait « associer et comme croiser analyse structurale et perspective historique ». Un tel projet – le croisement de l’analyse structurale et de la perspective historique chez Jean-Pierre Vernant – est précisément...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Aurélien Gros, « Jean-Pierre Vernant et l’analyse structurale », L’Homme, 218 | 2016, 219-238.

Référence électronique

Aurélien Gros, « Jean-Pierre Vernant et l’analyse structurale », L’Homme [En ligne], 218 | 2016, mis en ligne le 19 mai 2018, consulté le 23 mars 2017. URL : http://lhomme.revues.org/28980 ; DOI : 10.4000/lhomme.28980

Haut de page

Auteur

Aurélien Gros

École des hautes études en sciences sociales – Centre de recherches historiques (Crh), Paris

Haut de page

Droits d’auteur

© École des hautes études en sciences sociales

Haut de page
  • Revues.org