Navigation – Plan du site
Daniel Fabre In memoriam

Daniel Fabre, “mon parrain et mon compère”

Agnès Fine
p. 23-34

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2020.
Consulter cet article

Plan

Un terrain commun : le pays de Sault
L’initiation à l’ethnologie du symbolique
Les recherches collectives

Aperçu du texte

Qu’on me pardonne la tonalité personnelle d’un texte qui ne peut être qu’un simple témoignage sur Daniel Fabre, le chercheur et l’ami de longue date, car il faudra du temps et du recul après son décès si soudain pour analyser l’importance de son apport à l’anthropologie des sociétés européennes, passées et présentes. Ce devra être fait, mais plus tard. Je me propose juste d’esquisser ici le portrait du fondateur de l’équipe d’anthropologie sociale de Toulouse, du « dénicheur » d’idées et de talents, et de l’extraordinaire initiateur de recherches collectives.

Lorsqu’en 1994 paraît mon livre Parrains, marraines. La parenté spirituelle en Europe, issu d’une thèse de doctorat d’État, je le lui offre avec la dédicace suivante : « À Daniel, mon parrain et mon compère ». Il a alors un grand sourire entendu, car lui qui avait suivi mon travail dans le détail savait bien que ces deux places dans la parenté spirituelle ne pouvaient en aucun cas être occupées par la même personne. Dans les rep...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Agnès Fine, « Daniel Fabre, “mon parrain et mon compère” », L’Homme, 218 | 2016, 23-34.

Référence électronique

Agnès Fine, « Daniel Fabre, “mon parrain et mon compère” », L’Homme [En ligne], 218 | 2016, mis en ligne le 19 mai 2018, consulté le 23 mars 2017. URL : http://lhomme.revues.org/28921 ; DOI : 10.4000/lhomme.28921

Haut de page

Auteur

Agnès Fine

École des hautes études en sciences socialesLaboratoire interdisciplinaire Solidarités, Sociétés, Territoires (Lisst), Toulouse

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© École des hautes études en sciences sociales

Haut de page
  • Revues.org