Navigation – Plan du site
Comptes rendus
Europe

Jérôme Garcin, ed., Nouvelles Mythologies

Yves Laberge
p. 249-250
Référence(s) :

Jérôme Garcin, ed., Nouvelles Mythologies, Paris, Le Seuil, 2007, 186 p., notes bibliogr., ill.

Texte intégral

  • 1 Paris, Le Seuil, 1970.

1L’idée est excellente et il fallait y penser : les Mythologies1 de Roland Barthes avaient marqué l’univers de l’essai en France et demeurent une référence unique pour mieux saisir certains traits spécifiques de la pensée française du milieu du xxe siècle. Sur un tout autre mode, Gustave Flaubert avait bien rédigé son Dictionnaire des idées reçues. Seul le temps pouvait peut-être affaiblir les Mythologies de Barthes ; en relisant ce livre après plus de cinquante années, on constate que l’appareil critique demeure intact, mais les référents culturels risquent parfois de perdre leurs significations et leur valeur symbolique auprès des nouvelles générations de lecteurs. Pourtant, Barthes innovait doublement : d’abord, il s’intéressait à des objets du quotidien, dont on ne remarquait pas la valeur symbolique, emblématique, voire iconique ; et par ailleurs, il les analysait scientifiquement selon une perspective alors méconnue en France, non pas d’après l’anthropologie ou la sociologie, mais bien selon une méthode dérivée de la sémiologie. Dans ces sublimes Mythologies de Barthes, c’était toute la France d’après-guerre qui était décortiquée à partir de certains produits typiques, de la publicité, de l’air du temps : la ds de Citroën, la frange des acteurs du grand écran voulant jouer les personnages de la Rome antique, les photographies toutes similaires provenant du studio Harcourt, et plusieurs autres.

2Les Nouvelles Mythologies de Jérôme Garcin reprennent la méthode initiale de Barthes pour l’appliquer à d’autres objets : des faits de société propres à 2007. Une soixantaine d’auteurs et essayistes français ont été convoqués pour aborder brièvement un phénomène de société : le Speed-dating d’après Nelly Arcand, les journaux gratuits selon Patrick Besson, le téléphone portable vu par Philippe Delerm, la « Star Academy » selon Benoît Duteurtre. Parmi les textes les plus inspirés, on retiendra « La nouvelle Ève », où Pascal Bruckner constate à quel point beaucoup de femmes bourgeoises d’aujourd’hui s’exposent audacieusement (décolletés, nombril) tout en conservant des valeurs morales de leur rang : « Il est paradoxal que les femmes, ayant conquis leur indépendance, se constituent ainsi en objets érotiques » (p. 40).

3Ailleurs, Patrick Mauriès décrit les célébrités de l’heure, « Les people », comme un petit univers à part, mais apparemment organisé et régi par des règles tacites : « Restreint, ce petit monde ne se livre qu’à des activités elles-mêmes comptées, guère plus de trois en apparence, dont la succession structure les magazines » (p. 113). Plus loin, Patrick Rambaud démontre comment le « blog » personnel sur internet pourrait désormais remplacer l’interminable récit de vacances en diapositives des générations précédentes (p. 150). Dans un excellent passage, Daniel Sibony définit le mythe comme un « fantasme qui s’incarne pour un groupe, se fixe dans un récit, devient même un lieu commun qu’un public aime fréquenter » (p. 160).

4Certains textes abordent un sujet tout à fait pertinent, symptomatique, mais dont l’exposé nous laisse parfois sur notre faim. Ainsi, Pierre Assouline ne parvient pas à cerner les conséquences de la réputation surfaite de l’écrivain Michel Houellebecq ; Serge Raffy n’apporte aucune révélation à propos des « bobos » ; Jacques-Alain Miller ne réussit pas à extraire du phénomène « Google » toute sa richesse symbolique ; Philippe Sollers n’épuise pas un sujet en or (!) comme l’euro. En dépit de ses faiblesses, ces Nouvelles Mythologies commandées par Jérôme Garcin me semblent dignes d’être lues, non seulement par les publicistes, mais par tout chercheur en sciences de l’homme.

Haut de page

Notes

1 Paris, Le Seuil, 1970.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Yves Laberge, « Jérôme Garcin, ed., Nouvelles Mythologies », L’Homme, 190 | 2009, 249-250.

Référence électronique

Yves Laberge, « Jérôme Garcin, ed., Nouvelles Mythologies », L’Homme [En ligne], 190 | 2009, mis en ligne le 03 janvier 2017, consulté le 30 avril 2017. URL : http://lhomme.revues.org/28752

Haut de page

Auteur

Yves Laberge

Association canadienne des études culturelles, Montréal (Canada).
Yves.Laberge@fp.ulaval.ca

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© École des hautes études en sciences sociales

Haut de page
  • Revues.org