Navigation – Plan du site
 • • • COMPTES RENDUS • • •
Préhistoire

Manuel Gutierrez, avec la collab. de Frédérique Valentin, Archéologie et anthropologie de la nécropole de Kapanda (Angola)

Préface de Jean Polet. Paris, L’Harmattan, 1999, 140 p., bibl., annexe.
Claude Masset
p. 317-318

Texte intégral

1Sauvetage réalisé dans des conditions difficiles, la fouille des tumulus de Kapanda est un exemple réussi de collaboration internationale. Cette opération archéologique s’est effectuée selon les règles de l’art, ce qui n’est pas fréquent dans cette partie de la planète. S’y trouvait vingt-trois sépulcres en pierre comportant presque tous une seule chambre dans laquelle le ou les défunts (de un à sept) avaient été déposés à même le sol.

2Bien qu’en milieu tropical, les os de cette petite nécropole étaient suffisamment conservés pour pouvoir être soumis à la compétence d’une anthropologue. Entre autres informations, l’étude de Frédérique Valentin montre que l’échantillon inhumé ressemble plus aux habitants actuels de la région qu’à des pygmées, population à qui les gens des environs attribuaient la nécropole. Cette légende n’était pas bien vieille, vu qu’une activité funéraire est archéologiquement attestée à Kapanda jusqu’au xviie siècle au moins. Or, il se trouve qu’on dispose, pour la région dans son ensemble, de récits européens remontant à ce même siècle, récits dont certains mentionnent le dépôt des morts de haut rang dans des édifices évoquant les tumulus de Kapanda ; pour eux, il n’est pas question de pygmées.

3Il va sans dire que la confrontation entre ces deux catégories d’informations s’est révélée féconde. L’archéologie fait naturellement apparaître des situations plus variées que ce qu’avaient relaté les explorateurs, tout en profitant largement de l’éclairage qu’ils apportent : on est là dans une situation typiquement « protohistorique ». Ce petit livre peut ainsi donner matière à réflexion et prendre place dans des bibliothèques non strictement africanistes.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Claude Masset, « Manuel Gutierrez, avec la collab. de Frédérique Valentin, Archéologie et anthropologie de la nécropole de Kapanda (Angola) », L’Homme, 156 | 2000, 317-318.

Référence électronique

Claude Masset, « Manuel Gutierrez, avec la collab. de Frédérique Valentin, Archéologie et anthropologie de la nécropole de Kapanda (Angola) », L’Homme [En ligne], 156 | octobre-décembre 2000, mis en ligne le 29 novembre 2006, consulté le 28 mai 2017. URL : http://lhomme.revues.org/2787

Haut de page

Auteur

Claude Masset

Université Paris-I, Laboratoire d’ethnologie préhistorique, Paris.

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© École des hautes études en sciences sociales

Haut de page
  • Revues.org