Navigation – Plan du site
Témoignages, études et essais

“Au cœur de la reconnaissance...”

Jacques Le Goff
p. 43-44

Texte intégral

1Au cœur de la reconnaissance, de l’admiration et de l’amitié que j’éprouve pour Marc Augé, il y a notre collaboration au service de l’ancienne VIe Section de l’École pratique des hautes études (ephe), devenue en 1975 École des hautes études en sciences sociales (ehess). C’est un premier trait de la personnalité et de l’œuvre de Marc Augé, avoir conscience que le savoir progresse à travers des institutions et qu’il importe de consacrer une partie de son activité et de sa réflexion à ces institutions.

  • 1 Paris, Gallimard, 1982 (« Bibliothèque des sciences humaines »).

2Dans le domaine proprement scientifique Marc Augé a eu une activité d’une richesse et d’une diversité étonnantes même si elle est restée centrée sur la mise en œuvre du métier d’anthropologue au sein de l’évolution des sciences sociales. Marc Augé a ainsi combiné réflexion théorique et étude appliquée à des cas. Parmi ces études théoriques, il faut faire une place à part à Génie du paganisme1, un grand livre qui met en œuvre une réflexion commune sur les religions d’aujourd’hui et celles du passé.

  • 2 Paris, Hachette, 1985 (« Histoire des gens »).
  • 3 Paris, Hachette, 1986 (« Textes du xxe siècle »).
  • 4 Paris, Le Seuil, 1989 (« La Librairie du xxe siècle »).
  • 5 Paris, Aubier, 1994 (« Critiques »), repris en format de poche chez Flammarion en 1997 dans la coll (...)

3Marc Augé a regardé avec une acuité exceptionnelle le monde changer autour de lui et en lui. Ethnologue de l’Afrique occidentale française dans les derniers temps du colonialisme dont il n’a évidemment pas partagé l’idéologie, il s’est reconverti à une micro-anthropologie de l’Occident sur lequel il s’était replié physiquement mais non scientifiquement. Cette conversion nous a valu des ouvrages subtils et profonds sur la vie quotidienne érigés en véritable objet scientifique, c’est le cas par exemple de La Traversée du Luxembourg2, Un ethnologue dans le métro3, Domaines et châteaux4. Un essai particulièrement réussi a posé les bases d’une anthropologie des sociétés actuelles : Pour une anthropologie des mondes contemporains5.

  • 6 Donnée le 30 juin 2006 à l’Hôtel de Ville de Paris, cette conférence a été publiée en octobre 2006 (...)
  • 7 Marc Augé, Le Métier d’anthropologue…, op. cit. : 13.

4Ce que m’a spécialement apporté Marc Augé dans ses travaux, dans ses conversations, c’est une réflexion sur l’anthropologie et les sciences sociales d’où le dialogue avec l’histoire n’a jamais été absent. J’ai retrouvé cette préoccupation dans la belle conférence Marc-Bloch qu’il a prononcée en juin 20066. Sa première partie est consacrée au temps et il commence ainsi sa réflexion : « La question du temps et de l’histoire se pose très spécifiquement aux ethnologues mais elle concerne plus largement toutes les disciplines des sciences sociales. Celles-ci sont historiques en effet en ce sens que leurs objets sont dans l’histoire et modifiés par elle »7.

5Il montre ensuite d’une façon particulièrement pertinente et percutante que le temps de l’histoire et le temps de l’anthropologie sans se confondre ne sont pas si éloignés l’un de l’autre. Marc Augé est un des principaux anthropologues qui m’ont permis de placer ma propre réflexion d’historien sous l’étiquette anthropologie historique. Je veux lui dire ici brièvement ma gratitude avec mon admiration.

Haut de page

Notes

1 Paris, Gallimard, 1982 (« Bibliothèque des sciences humaines »).

2 Paris, Hachette, 1985 (« Histoire des gens »).

3 Paris, Hachette, 1986 (« Textes du xxe siècle »).

4 Paris, Le Seuil, 1989 (« La Librairie du xxe siècle »).

5 Paris, Aubier, 1994 (« Critiques »), repris en format de poche chez Flammarion en 1997 dans la collection « Champs ».

6 Donnée le 30 juin 2006 à l’Hôtel de Ville de Paris, cette conférence a été publiée en octobre 2006 sous le titre : Le Métier d’anthropologue. Sens et liberté, Paris, Galilée.

7 Marc Augé, Le Métier d’anthropologue…, op. cit. : 13.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Jacques Le Goff, « “Au cœur de la reconnaissance...” », L’Homme, 185-186 | 2008, 43-44.

Référence électronique

Jacques Le Goff, « “Au cœur de la reconnaissance...” », L’Homme [En ligne], 185-186 | 2008, mis en ligne le 01 janvier 2010, consulté le 22 juin 2017. URL : http://lhomme.revues.org/24103 ; DOI : 10.4000/lhomme.24103

Haut de page

Auteur

Jacques Le Goff

École des hautes études en sciences sociales, Paris

Haut de page

Droits d’auteur

© École des hautes études en sciences sociales

Haut de page
  • Revues.org