Navigation – Plan du site
Hors dossier

Techniques, poésie et politique au Sahara Occidental

Techniques, Poetry and Politics in Western Sahara
Sébastien Boulay
p. 251-278

Résumés

Cet article propose une réflexion sur la relation entre technique et politique, à partir de l’analyse d’un long poème inventaire recueilli dans les territoires occupés du Sahara Occidental et attribué à un artiste-combattant du Front Polisario, installé dans les camps de réfugiés de Tindouf (Algérie). Véritable manuel de technologie culturelle, ce texte composé en arabe dialectal ouest-saharien (ḥassâniyya) se contente de décrire par le menu les techniques de fabrication et les objets de la tente bédouine, mais procure ce faisant un éclairage original, par le registre dans lequel il est composé et déclamé et par la performance époustouflante du poète, sur la dimension politique de cette architecture nomade emblématique et de la culture qu’elle abrite, le tout dans un contexte sans précédent d’instrumentalisation du patrimoine culturel au Sahara Occidental.

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2019.
Consulter cet article

Plan

Un “texte” de technologie culturelle… pour initiés
Chaînes opératoires chantées
Dialogue fécond entre littérature et ethnographie
Le poète gardien des mots, technologue de la mémoire, encyclopédiste de la culture
Sens de cet inventaire chanté, du technique au politique

Aperçu du texte

En technologie culturelle, rares sont finalement les situations d’enquête et/ou les matériaux ethnographiques qui permettent d’explorer le lien entre la chaîne opératoire – série d’actions coordonnées sur la matière (Balfet 1975 ; Cresswell 2010 [1976] ; Lemonnier 1976) – et le politique, comme si la concrétude du fait technique (Barbe & Bert 2011) ne pouvait être reliée au politique qu’au prix d’un effort (souvent périlleux) de changement d’échelle de la part du chercheur. Si les technologues (Cresswell 2000) ont bien montré que l’intrication du technique et du social n’est « visible » qu’à un certain niveau d’observation de l’activité technique, celui précisément des chaînes opératoires assimilées à des « structures techniques », le passage entre ces différents niveaux de description et entre les « degrés du fait » (Leroi-Gourhan 1992 [1943]) reste, il est vrai, souvent complexe à négocier.

Le document ethnographique présenté dans ce texte nous donne la possibilité d’explorer cette...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Sébastien Boulay, « Techniques, poésie et politique au Sahara Occidental », L’Homme, 215-216 | 2015, 251-278.

Référence électronique

Sébastien Boulay, « Techniques, poésie et politique au Sahara Occidental », L’Homme [En ligne], 215-216 | 2015, mis en ligne le 12 novembre 2017, consulté le 20 septembre 2017. URL : http://lhomme.revues.org/23972 ; DOI : 10.4000/lhomme.23972

Haut de page

Auteur

Sébastien Boulay

Université Paris Descartes – Faculté des sciences humaines et sociales de la SorbonneCentre Population et développement, Paris

Haut de page

Droits d’auteur

© École des hautes études en sciences sociales

Haut de page
  • Revues.org