Navigation – Plan du site
Études & essais

Le général ne répond pas...

Chanson, clip et incertitudes : les jeunes Afrikaners dans la “nouvelle” Afrique du Sud
No Answer from the General.... Song, Video Clip and Uncertainty : Young Afrikaners and the “New” South Africa
Denis-Constant Martin
p. 197-231

Résumés

En 2006, en Afrique du Sud, une chanson évoquant la guerre anglo-boer (1899-1902), « De La Rey », connut un succès exceptionnel chez les jeunes Afrikaners. Entendue selon les uns comme un appel aux armes contre le gouvernement, selon d’autres comme l’expression de l’incertitude de ces jeunes blancs parlant afrikaans quant à leur avenir dans le pays, elle libéra la parole, permit à de nombreuses interrogations de s’exprimer, notamment quant au poids de l’héritage de l’apartheid et à la possibilité de s’en libérer. Après avoir brièvement présenté la position des Afrikaners dans la société sud-africaine, cet article évoque l’histoire de la chanson et du rock afrikaans pour y situer « De La Rey » ; il envisage ensuite les débats qu’elle a provoqués avant de procéder à une étude systématique du clip vidéo qui l’a illustré. Il met en lumière l’instabilité des configurations identitaires afrikaners et propose une méthode d’analyse du clip vidéo qui fait ressortir sa capacité à exprimer ambiguïtés et contradictions.

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2019.
Consulter cet article

Plan

Face au dépit, un “Lion” superbe et généreux
Des fissures dans l’afrikanerdom
“Ce n’est pas ma faute”
Quête de fierté et crainte de l’avenir
Identité afrikaner, racisme et anxiété
En attendant De La Rey
Une “prolifération de sens”

Aperçu du texte

Couverture du Cd De La Rey

Couverture du Cd De La Rey

Bok Van Blerk, 2006

En mars 2006, parut en Afrique du Sud, sous le nom de Bok Van Blerk, un Cd intitulé Jy praat nog steeds my taal (« Tu continues à parler ma langue ») qui, outre une chanson identiquement dénommée faisant allusion aux « flammes nues » de l’afrikaans et à la fierté des Afrikaners, contenait un air invoquant un général oublié de la Seconde Guerre anglo-boer (1899-1902), Koos De La Rey. Cette chanson devint tout de suite extrêmement populaire chez les jeunes Afrikaners et le disque, rapidement réédité, en arbora désormais le titre. Il s’en vendit en quelques mois plus de 200000 exemplaires et il accéda au rang de disque de platine (un million d’exemplaires livrés aux détaillants) en 2007. Un clip en fut tiré, dans lequel Bok Van Blerk apparaissait alternativement en combattant et en cultivateur boer dans des scènes illustrant une vision afrikaner de la guerre contre les Kakies (Britanniques). Dès lors, une mode De...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Denis-Constant Martin, « Le général ne répond pas... », L’Homme, 215-216 | 2015, 197-231.

Référence électronique

Denis-Constant Martin, « Le général ne répond pas... », L’Homme [En ligne], 215-216 | 2015, mis en ligne le 12 novembre 2017, consulté le 24 juin 2017. URL : http://lhomme.revues.org/23949 ; DOI : 10.4000/lhomme.23949

Haut de page

Auteur

Denis-Constant Martin

Fondation nationale des sciences politiquesLes Afriques dans le monde (Lam), Bordeaux

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© École des hautes études en sciences sociales

Haut de page
  • Revues.org