Navigation – Plan du site
La parenté de nouveau en question

Kinship and the “Great Divide”

Parenté et “Grand partage”
Jack Goody
p. 7-15

Résumés

Cet article revient sur l’opposition binaire qui a marqué de son empreinte la pensée tant anthropologique que sociologique, entre Orient et Occident, c’est-à-dire entre sociétés dites « traditionnelles » et sociétés dites « modernes », où les premières sont considérées comme « primitives » et les secondes comme « capitalistes » et donc « civilisées ». En s’intéressant plus particulièrement aux thématiques de la parenté et de la famille, il s’agit de remettre en question les tentatives visant à établir une différence fondamentale entre les modèles familiaux d’Europe et d’Asie, pour lesquelles le système européen aurait été le plus apte à favoriser le développement du capitalisme. Récusant cet argument que l’on doit, entre autres, aux présupposés de Malthus à propos de la Chine, nous mettrons plutôt ici en évidence les similitudes existant sur tout l’espace eurasiatique en termes de parenté : notamment la dot, l’héritage ou le système de classes, partagés par toutes les grandes sociétés urbaines et stratifiées d’Europe et d’Asie issues de l’âge du bronze, apportant ainsi la preuve que, dans ce creuset eurasiatique, s’est donc forgée une relative unité civilisationnelle.

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2018.
Consulter cet article

Aperçu du texte

I appreciate this opportunity to express my recent views on the study of kinship, la parenté. I am pleased because it gives me the chance of rectifying some of my own past errors. I want to bring my thoughts on this subject more systematically in line with my more recent writings in The Theft of History (2008) and Renaissances. The One or the Many ? (2010).

The basic problem for anthropologists, as for sociologists, historians and other scholars, is to have accepted, without adequate analysis, the division which has marked not only anthropology but also sociology, the division between « traditional » and « modern » societies, where modern of course equals western. This binary division has posed a problem for anthropology in many ways, drawing a rather heavy-line between modern (so-called capitalist) and earlier (primitive) society. In English, as far as the domestic culture was concerned, the latter became the domain of kinship, the other of the family. I am not sure what the equival...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Jack Goody, « Kinship and the “Great Divide” », L’Homme, 210 | 2014, 7-15.

Référence électronique

Jack Goody, « Kinship and the “Great Divide” », L’Homme [En ligne], 210 | 2014, mis en ligne le 16 mai 2016, consulté le 20 août 2017. URL : http://lhomme.revues.org/23531 ; DOI : 10.4000/lhomme.23531

Haut de page

Auteur

Jack Goody

University of Cambridge, Cambridge (England)

Haut de page

Droits d’auteur

© École des hautes études en sciences sociales

Haut de page
  • Revues.org