Navigation – Plan du site
Débats

Les copains d’abord

Réponse à la réponse de Philippe Descola
Jean-Pierre Digard
p. 435-435

Texte intégral

1Cette “réponse” à la réponse de Philippe Descola n’en est pas vraiment une. L’exigence de brièveté qui s’impose à ce genre d’exercice exclut en effet que je revienne ici sur le fond des questions soulevées: cela nécessiterait beaucoup de pages qui, j’en ai peur, ne convaincraient pas plus Descola que les précédentes! À d’autres, maintenant, d’apporter leur contribution au débat, s’ils le souhaitent.

2Un dernier mot, cependant, à l’adresse de tous ceux qui, alléchés par la vivacité de certains de nos propos, se régaleraient par avance de la perspective d’une brouille entre Philippe Descola et moi: à oublier que la discussion scientifique, même vive, n’empêche pas l’estime – bien au contraire! –, ils risquent fort de rester sur leur faim.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Jean-Pierre Digard, « Les copains d’abord », L’Homme, 177-178 | 2006, 435-435.

Référence électronique

Jean-Pierre Digard, « Les copains d’abord », L’Homme [En ligne], 177-178 | 2006, mis en ligne le 01 janvier 2008, consulté le 20 août 2017. URL : http://lhomme.revues.org/21768 ; DOI : 10.4000/lhomme.21768

Haut de page

Auteur

Jean-Pierre Digard

Collège de FranceLaboratoire d’anthropologie sociale, Paris

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© École des hautes études en sciences sociales

Haut de page
  • Revues.org