Navigation – Plan du site
ÉTUDES ET ESSAIS

L’impossible de la fondation

Les Indiens de William Faulkner
Aude Lalande
p. 31-58

Résumés

Les Indiens, ici Choctaw et Chickasaw, occupent une place singulière dans l’œuvre de William Faulkner. Apparus au cours des années, situés toujours à la marge, ils fournissent le motif d’une réflexion sur le rapport au territoire, et à son occupation. En suivre la trace permet d’observer une pratique de la fiction dont l’analyse peut intéresser une réflexion anthropologique sur l’activité fictionnelle et la place qu’elle occupe dans l’ensemble des productions symboliques par lesquelles l’homme se donne à connaître et à comprendre le monde. Se construit au fil de l’œuvre une réflexion sur la fondation qui sans cesse s’épuise elle-même, dans une remontée jamais achevée vers la question de l’origine, de la genèse et de l'implantation.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Aude Lalande, « L’impossible de la fondation », L’Homme, 166 | 2003, 31-58.

Référence électronique

Aude Lalande, « L’impossible de la fondation », L’Homme [En ligne], 166 | avril-juin 2003, mis en ligne le 08 septembre 2008, consulté le 22 juillet 2017. URL : http://lhomme.revues.org/217 ; DOI : 10.4000/lhomme.217

Haut de page

Auteur

Aude Lalande

Université Paris-X, Laboratoire d’ethnologie et  de sociologie comparative, Nanterre.

Haut de page

Droits d’auteur

© École des hautes études en sciences sociales

Haut de page
  • Revues.org