Navigation – Plan du site
L'ÉCHANGE EN QUESTION

L’échange est-il un universel ?

Pierre Bonte
p. 39-66

Résumés

Le mariage « arabe » s’inscrit dans une classe de faits que Claude Lévi-Strauss rassemble sous l’intitulé « mariage dans un degré rapproché ». Les matériaux ethnographiques, arabes, mais aussi touaregs, grecs anciens, etc., interrogent sur l’universalité de la règle d’échange exposée dans Les structures élémentaires de la parenté, qui induit un rôle structurellement déterminant de la filiation. S’appuyant en particulier sur les nouveaux modes de formalisation des données fondées sur la circulation des substances, on tente de démontrer que ces systèmes de parenté et d’alliance, relevant d’autres types de traitement structurel et cognitif du masculin/féminin, obéissent à une logique non de l’échange, mais du partage.

Haut de page

Entrées d’index

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Pierre Bonte, « L’échange est-il un universel ? », L’Homme, 154-155 | 2000, 39-66.

Référence électronique

Pierre Bonte, « L’échange est-il un universel ? », L’Homme [En ligne], 154-155 | avril-septembre 2000, mis en ligne le 04 mai 2007, consulté le 24 juillet 2017. URL : http://lhomme.revues.org/21 ; DOI : 10.4000/lhomme.21

Haut de page

Auteur

Pierre Bonte

CNRS,Laboratoire d’anthropologie sociale, Paris.

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© École des hautes études en sciences sociales

Haut de page
  • Revues.org