Navigation – Plan du site
COMPTES RENDUS
Préhistoire et Antiquité

Pierre Crotti et al., eds, Premiers hommes dans les Alpes de 50 000 à 5 000 avant Jésus-Christ

Lausanne, Éditions Payot/Sion, Musées cantonaux du Valais, 2002, 199 p., bibl., gloss.
Claude Masset
p. 346

Texte intégral

1Catalogue d’une exposition tenue à Sion, cet ouvrage collectif est aussi un petit manuel de préhistoire générale, facile à lire et d’un bon niveau. Comme l’indique son titre, il met l’accent sur les sites alpestres, plus particulièrement helvétiques. En sus des généralités sur la préhistoire, on trouve aussi une foule de renseignements sur des gisements montagnards dont quelques-uns sont bien connus, d’autres moins, tous intéressants. On sait que les glaciers quaternaires ont profondément érodé les montagnes d’Europe ; en association avec l’érosion périglaciaire, ils ont détruit toute trace du passage de l’Homme antérieure à la dernière glaciation qui est connue dans les Alpes sous le nom de Würm. C’est la raison pour laquelle, à en croire le titre, cette préhistoire ne commencerait qu’en 50000 avant J.-C. En réalité, la longue période antérieure à cette date est également abordée.

2C’est en pleine glaciation würmienne, pendant des interstades, que des chasseurs néandertaliens ont occupé dans les Alpes, à la belle saison, quelques grottes de moyenne montagne (de 1 000 à 2 500 mètres d’altitude) : dans ces sites protégés, des vestiges ont pu subsister. Ces chasseurs circulaient dans des régions de steppe et de forêt froide qui paraissent avoir été giboyeuses si l’on en juge par les restes d’animaux. Dans ces gisements, l’ours des cavernes est largement représenté, mais il ne paraît pas avoir été chassé. À ses côtés ont été reconnus hyène et lion des cavernes, ainsi que la panthère ; cette faune disparaît pour toujours lors de la dernière avance des glaces, à partir de 28000 avant J.-C.

3Contemporains du maximum glaciaire, le Paléolithique moyen et la plus grande partie du Paléolithique supérieur sont absents des périodes considérées. On n’y trouve que du Magdalénien, surtout le plus récent (aux alentours de 13000 avant J.-C.). Au postglaciaire, Mésolithique et Néolithique sont en revanche bien traités.

4Destiné principalement au public helvétique, ce petit livre peut aussi intéresser toute personne désireuse d’acquérir commodément l’essentiel des acquis récents en préhistoire.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Claude Masset, « Pierre Crotti et al., eds, Premiers hommes dans les Alpes de 50 000 à 5 000 avant Jésus-Christ », L’Homme, 165 | 2003, 346.

Référence électronique

Claude Masset, « Pierre Crotti et al., eds, Premiers hommes dans les Alpes de 50 000 à 5 000 avant Jésus-Christ », L’Homme [En ligne], 165 | janvier-mars 2003, mis en ligne le 27 mars 2008, consulté le 19 août 2017. URL : http://lhomme.revues.org/16072

Haut de page

Auteur

Claude Masset

Université Paris-I, Laboratoire d’ethnologie préhistorique, Paris.

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© École des hautes études en sciences sociales

Haut de page
  • Revues.org