Navigation – Plan du site
LOCALISATION, MONDIALISATION

Naissance d’une nation noire

Multimédia, mondialisation et nouvelles solidarités
François-Xavier Fauvelle-Aymar
p. 75-90

Résumé

Un puissant courant d’idées traverse aujourd’hui certains domaines académiques tels que l’histoire de l’Afrique, l’égyptologie, l’histoire de l’antiquité ou encore la linguistique. Ce courant, c’est l’afrocentrisme qui, sous ses diverses manifestations, affirme vouloir, après des siècles de dénigrement destiné à justifier l’esclavage et les différentes formes d’oppression des Noirs, replacer l’Afrique au centre de l’histoire du monde, place qui est légitimement la sienne puisqu’elle serait l’unique foyer de rayonnement de la civilisation. L’afrocentrisme se présente donc d’abord comme une idéologie de combat contre un eurocentrisme réel ou supposé qui déprécierait les réalisations africaines ou chercherait à en capter l’héritage culturel.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

François-Xavier Fauvelle-Aymar, « Naissance d’une nation noire », L’Homme, 161 | 2002, 75-90.

Référence électronique

François-Xavier Fauvelle-Aymar, « Naissance d’une nation noire », L’Homme [En ligne], 161 | janvier-mars 2002, mis en ligne le 06 juin 2007, consulté le 22 mars 2017. URL : http://lhomme.revues.org/140 ; DOI : 10.4000/lhomme.140

Haut de page

Auteur

François-Xavier Fauvelle-Aymar

Université Paris-I, Paris.

Articles du même auteur

  • L’Ailleurs et l’avant [Texte intégral]
    Éléments pour une critique du comparatisme ethnographique dans l’étude des sociétés préhistoriques
    Paru dans L’Homme, 184 | 2007
Haut de page

Droits d’auteur

© École des hautes études en sciences sociales

Haut de page
  • Revues.org